Publié par : G.D | 9 octobre, 2008

Le bal des vautours

Schizophrénie gouvernementale ce matin à la une : quand Sarkozy parle de moralisation du capitalisme finaIs there a sale on? @ Lowestoft, SuffolkImage by timparkinson via Flickrncier (discours de Toulon commenté sur ce blog) le Président de l’Assemblée nationale Bernard Accoyer propose d’amnistier les plus gros contribuables fuités à l’étranger afin qu’ils réinvestissent en France.  Par le biais d’un emprunt d’Etat fortement bonifié. Défendu par lui-même sur RTL hier soir, la nouvelle ne tarde pas à scandaliser, à gauche comme dans son propre parti, et Accoyer de faire allégeance dès le lendemain matin sur France-Info.

Quand le journaliste lui demande s’il ne cherche pas à favoriser les riches, Accoyer rétorque « qu’il rêve d’une grande union nationale mais qu’il ne faut pas rêver (sic)… Si vous lancez un emprunt d’Etat, vous cherchez forcément des souscripteurs… D’autant plus qu’il faut continuer (resic) à assainir les finances publiques ».

T’as raison Acoyer, y’a pas mieux qu’une amnistie pour assainir et moraliser le capitalisme financier.

Bernard Accoyer, Président de l'Assemblée Nationale élu en 2007Image via Wikipedia

Vu sur le journal Les Echos

BERNARD ACCOYER – LE PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE

« Je propose un grand emprunt d’Etat et une amnistie fiscale pour sortir de cette crise »

[ 10/10/08  ]

Face à l’ampleur de la crise financière et au risque de dérive des déficits publics, Bernard Accoyer, le président UMP de l’Assemblée nationale, propose le lancement d’« un grand emprunt d’Etat ». Pour doper l’économie, il suggère, à titre personnel, une amnistie fiscale pour inciter les gros contribuables qui ont expatrié leurs capitaux à réinvestir en France. Une condition : qu’ils souscrivent à l’emprunt. (lire la suite)

Enhanced by Zemanta
Publicités

Responses

  1. Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît.
    M.Audiard

  2. Le même Audiard, dont les répliques étaient aussi flingueuses que celles de ses tontons, disait : « Faudrait pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canard sauvages ». Conjoncturel, non ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :